Accueil » La collégiale » Définitions

Définitions

Définition de collégiale

Une église collégiale est un édifice religieux qui est desservi avant la Révolution française par un collège ou chapitre de chanoines.

Elle n'est pas à confondre avec une cathédrale, église "ainsi désignée car l'évêque placé à la tête du diocèse y possède son siège"¹, ou une abbatiale, église des monastères ou abbayes, dont le choeur est réservé aux religieux de la communauté, à la tête de laquelle se trouve un abbé.

A titre d'exemple, l'église Saint-Martin d'Angers devient une collégiale au XIe siècle, sous l'impulsion d'un comte d'Anjou, Foulques Nerra, et de sa femme Hildegarde. Ils y ont instauré un collège de 13 chanoines, après avoir ordonné quelques travaux dans l'édifice. Le chapitre est dissous, comme tous les autres, suite à la Révolution française.

(¹ D'après Jean-Michel Leniaud, Vingt siècles d'architecture religieuse en France).

Définition de chanoine

Un chanoine est un dignitaire ecclésiastique, membre d'un chapitre, desservant une église collégiale ou cathédrale.

A Saint-Martin d'Angers, les 13 chanoines (11 à la fin du Moyen Âge) célébraient les offices dans l'église, "se réunissaient chaque semaine dans la salle du chapitre [...] pour règler les affaires de la collégiale"² et vivaient tous dans le quartier canonial entourant l'édifice, chacun ayant accès à la propriété privée.

(² D'après François Comte, Autour de la collégiale Saint-Martin : le quartier des chanoines, article du tiré-à-part 303 L'église collégiale Saint-Martin).

Haut de page
Revenir au site
 
play
/