Anjou - Département de Maine-et-Loire Anjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Collégiale Saint-Martin - maine-et-loire.fr Ici l'Art, c'est toute une Histoire !

Les Résonances Saint-Martin - Édition 2014 Saison artistique de la collégiale

  • Résonances Saint-Martin
  • Musique
  • Danse

De mars à juin 2014, les Résonances Saint-Martin vous ont proposé des événements musicaux inoubliables !

Temps de lecture :  min.

    Philippe Jaroussky et Artaserse

    Motets de Vivaldi

    La composition religieuse couvre toute la carrière de Vivaldi. Restées manuscrites, beaucoup de ces œuvres ont malheureusement disparu et il est très difficile de dater avec précision celles qui nous restent. Typiques de leur temps, les compositions religieuses que Vivaldi confie à la voix soliste ne refusent aucune des influences de l’opéra. Mettant les séductions profanes au service de la foi et de ses mystères, elles ont recours aux arias tant cantabile que de bravoure et aux rythmes affirmés ou langoureux de diverses danses.

    La virtuosité vocale est particulièrement présente dans les Motets de Vivaldi, composés sur des textes non liturgiques. Écrit pour une voix soliste, soprano ou alto, et orchestre à cordes, ce genre est revu par l’Italie du XVIIIe siècle. Il nous reste douze de ces compositions. Elles pourraient faire partie d’un ensemble d’une trentaine d’œuvres pour lequel le compositeur a reçu paiement en 1715.

    Philippe Jaroussky, contre-ténor.
    Ensemble Artaserse
    Premier violon : Alessandro Tampieri,
    Violons : Raul Orellana, Petr Ruzika, Baptiste Lopez, Guillaume Humbrecht, Giorgia Simbula, Jose Manuel Navarro, Katia Krasutskaya
    Altos : Marco Massera, Barbara Palma
    Violoncelles : Emilia Gliozzi, Elisa Joglar
    Contrebasse : Guillaume Arrignon
    Théorbe : Claire Antonini
    Clavecin : Yoko Nakamura

    Pour plus d’informations : le site internet de Philippe Jaroussky

    Ensemble Jacques Moderne avec Amandine Beyer et Gli Incogniti

    La Passion selon saint Marc - R. Keiser et J. S. Bach - Création

    On connaît bien l’importance de Buxtehude et son influence sur Bach. La Passion de Keiser présente des similitudes, ou plutôt une même « filiation » esthétique avec l’œuvre de Buxtehude. Cette passion préfigure ou contient certaines spécificités que Bach reprendra dans ses Passions, récits du Christ accompagnés par les cordes, chorals intercalés, airs interrompant le récit de l’Évangéliste et figurant les affects constitutifs de l’action.

    La Passion selon Saint-Marc, que l’on peut situer dans la première décennie du siècle, fût vraisemblablement exécutée pour la première fois par Bach à Weimar en 1713. Il l’adapta ensuite à l’ordonnance du culte et y introduisit des chorals qui lui sont attribués et des ajouts issus des Brockes-Passion de Haendel et du même Keiser.

    SUHUBIETTE Joël, direction.
    Ensemble Jacques-Moderne et Gli Incogniti

    Pour plus d’informations : le site internet de l’ensemble Jacques Moderne et de Gli Incogniti.

    Le Chœur de Namur et la Capella Mediterranea

    Il Diluvio Universale - Falvetti

    Spectacle créé lors du Festival d’Ambronay 2010, ce dialogue à cinq voix et cinq instruments fut d’abord joué à Messine en 1682, année où Falvetti fut nommé maître de la chapelle de la cathédrale. Chef-d’œuvre oublié depuis trois siècles, la partition fut retrouvée en Sicile et rééditée en 2002.

    Traitant de la désobéissance et de la punition divine, cette pièce relate l’un des épisodes les plus connus et tragiques de l’Ancien Testament : Dieu, las de la méchanceté et de la corruption de l’humanité, décide d’éliminer l’Homme, faisant tomber la pluie sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits.

    Il épargna uniquement Noé, sa famille et les animaux de chaque espèce, qu’il lui avait ordonné d’abriter dans l’Arche.

    Ni oratorio, ni drame sacré, Il Diluvio Universale est d’une originalité sans pareille dans l’histoire de l’oratorio italien.

    Pour plus d’informations : le site internet du Chœur et de l’ensemble.

    Les Arts Florissants avec Anna Reinhold

    Airs et danses - Jean-Philippe Rameau

    En 2014, le 250e anniversaire de la mort de Jean-Philippe Rameau fut célébré avec un immense plaisir par Les Arts Florissants.
    Au cours de leurs trente ans d’existence, Rameau a été l’un des compositeurs les plus importants pour l’ensemble, ainsi qu’un répertoire essentiel de leur mission consistant à redonner vie à ce patrimoine fabuleux en lui rendant sa juste place au sein de la vie musicale contemporaine.

    Ce répertoire, écrit pour divertir et qui met en musique des personnages contemporains de Rameau, guide l'auditeur dans des histoires d'amour, comiques ou fantastiques, en des lieux exotiques, comme ceux des Indes galantes ou des Paladins.

    Jonathan Cohen, chef associé, direction
    Anna Reinhold, bas-dessus

    Pour plus d’informations : le site internet de l’ensemble.

    Les ressources associées à télécharger

    Abonnez-vous à la lettre de la collégiale

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu