Anjou - Département de Maine-et-Loire Anjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Collégiale Saint-Martin - maine-et-loire.fr Ici l'Art, c'est toute une Histoire !

Les Résonances Saint-Martin - Édition 2012 Saison artistique de la collégiale

  • Résonances Saint-Martin
  • Musique

(Re)découvrez la programmation de la troisième année des Résonances Saint-Martin !

Temps de lecture :  min.

    Elisabeth Kontomanou, voix et Emmanuel Bex, orgue

    Jazz en duo

    La chanteuse de jazz française Ēlisabeth Kontomanou, d’origine gréco-guinéenne, a été consacrée en 2006 « meilleur artiste vocal » aux Victoires du Jazz et nommée en 2009 aux Victoires de la Musique. Son style incomparable s’inscrit dans la tradition des grandes chanteuses de blues. Son timbre profond frôle les harmonies, à la manière de Billie Holiday.

    L’organiste Emmanuel Bex, lauréat de nombreuses récompenses (Prix Django Reinhardt, Django d’Or et Musicien de l’année aux Victoires du Jazz), est également pianiste et compositeur de talent. Il est aujourd’hui l’une des figures les plus impressionnantes du jazz européen.

    Ēlisabeth Kontomanou et Emmanuel Bex sont réunis ici pour interpréter des grands standards du jazz retraçant différentes époques de la musique noire américaine.

    En coréalisation avec le festival Le Printemps des Orgues.

    Jeune Choeur d'Anjou et l'Aria Lachrimae Consor

    Bach et les Chemins de l'Espérance

    La cantate, composition sacrée à caractère vocal et instrumental comportant plusieurs morceaux, a véritablement pris son essor à l’époque baroque et plus particulièrement en Allemagne, sous l’impulsion du Cantor de Leipzig : J.-S. Bach. L'Actus Tragicus est conçu comme une succession relativement compacte de chœurs et de soli, proches des petits concerts spirituels et des symphonies sacrées chers à la liturgie réformée allemande. La Cantate Du Aber Daniel de Telemann est une œuvre qui comporte de grandes similitudes d’écriture avec l’Actus Tragicus, notamment la présence de violes de gambes et de flûtes à bec.

    Jeune Choeur d’Anjou

    Direction : Bertrand Lemaire
    Orgue : Philippe Chevalier
    Solistes : soprano, alto, ténor et basse.

    Aria Lachrimae Consort

    Direction : Philippe Le Corf
    Flûtes à bec alto : Christine Gord et Delphine Le Gall
    Violes de gambe : Philippe Foulon et Isabelle Quellier
    Violone : Philippe Le Corf
    Violon : Silvio Failla
    Hautbois : Isabelle Gratius
    Flûte à bec : Christine Gord

    La Simphonie du Marais, Hugo Reyne

    Musique royale à la cour de Louis XIV

    « Un programme qui brille des feux d’une intelligence qui ne rime jamais avec froideur.
    Humour, exaltation, émotion, exotisme et même... sérieux sont au rendez-vous. C’est merveille que d’obtenir une telle variété de caractères dans une musique qui pourrait sembler a priori si peu se renouveler. » Dominique Cospain, Diapason.

    « Avec humour et plaisir évident, Hugo Reyne raconte, chante, joue, s’amuse. Un moment rare. Un concert merveilleux. » Le Dauphiné libéré.

    Flûte : hautbois et direction Hugo Reyne
    Hautbois : Olivier Clémence et Vincent Blanchard
    Taille de hautbois : Laura Duthuillé
    Basson : Philippe Piat
    Trompettes : Emmanuel Mure, Christophe Rostang, Jean-Jacques Metz
    Percussions : Didier Plisson

    Le Concert Spirituel, Hervé Niquet

    Musique sacrée à Venise au temps de Vivaldi

    Auteur de plus d'une quarantaine d’œuvres sacrées, Vivaldi fut d’abord reconnu pour le versant profane de son œuvre immense, son œuvre sacrée n’étant redécouverte que dans les années 1940. Son célèbre Gloria RV 589 constitue l’une des plus grandes réussites du compositeur. Très joué de son vivant, le Magnificat date de la période 1713-1717. Vivaldi s’y montre proche de la tradition ancienne, fin connaisseur des fastes de la polyphonie.

    En regard de ces œuvres, une redécouverte : la messe Laudate pueri Dominum de Pierre Hugard. Actif à la Cathédrale Notre-Dame de Paris au milieu du XVIIIe siècle, né en 1726, Hugard composa cette messe alors qu’il était « Spé » à la maîtrise de Notre-Dame. Ce terme désignait un « grand enfant » que le maître de chapelle avait souhaité garder à la maîtrise pour lui servir d’assistant, et permet de déduire qu’Hugard avait alors dix-huit ou dix-neuf ans.

    Direction : Hervé Niquet

    Week-end musical avec les solistes et le chœur de l'ONPL

    Samedi 2 juin

    • Schubert : quintette La truite en la majeur D.667
    • Debussy : sonate n°2 pour flûte, alto et harpe / Ravel : quatuor à cordes en fa majeur
    • Rota : Nonetto et Nonett movies - musiques de films italiens.

    Dimanche 3 juin

    • Messiaen : quatuor pour La fin du Temps
    • Schumann : Quintette avec piano op. 44
    • Concert du chœur.

    Philippe Jaroussky et Marie-Nicole Lemieux, avec l'ensemble Artaserse

    Le tourbillon des sentiments

    Philippe Jaroussky est incomparable dans le premier baroque, répertoire qu’il connait intimement. Puisant dans les innombrables partitions qu’il a lues avec gourmandise depuis tant d’années, il a construit un programme parcourant toute la gamme des sentiments et tout l’éventail musical de cette époque bénie. À ses côtés, une amie de longue date : la contralto québécoise Marie-Nicole Lemieux, immense tragédienne aux moyens vocaux somptueux. Ces deux chanteurs respirent du même souffle, vibrent du même amour des textes et de la musique.

    Philippe Jaroussky et Marie-Nicole Lemieux : difficile d’imaginer plus beau tandem que celui formé par ces deux voix et tempéraments dramatiques hors du commun pour explorer les passions et les douleurs de la musique italienne du XVIIe siècle.

    Les ressources associées à télécharger

    Abonnez-vous à la lettre de la collégiale

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu