Anjou - Département de Maine-et-Loire Anjou - Département de Maine-et-Loire
Nos sites web
Collégiale Saint-Martin - maine-et-loire.fr Ici l'Art, c'est toute une Histoire !

Les Résonances Saint-Martin - Édition 2015 Saison artistique de la collégiale

  • Résonances Saint-Martin
  • Musique

La saison 2015 a été riche et séduisante ! Retrouvez les 7 concerts de cette sixième édition.

Temps de lecture :  min.

    Akademie für Alte Musik Berlin (AKAMUS)

    Les Torrents du paradis - Johann Sebastian Bach.

    L’Akademie für Alte Musik Berlin (AKAMUS) a fêté ses 30 ans d’existence en 2012. Fondée à Berlin en 1982, l’AKAMUS fait partie aujourd’hui des orchestres de chambre les plus réputés au monde et peut témoigner d’un palmarès sans égal.

    L’ensemble se produit près d’une centaine de fois chaque année dans des effectifs qui vont de la formation de chambre à l’orchestre symphonique, sous la direction de Konzertmeister comme Midori Seiler, Stephan Mai, Bernhard Forck et Georg Kallweit, mais aussi de chefs d’orchestre invités.

    C’est surtout avec René Jacobs que l’ensemble a noué un partenariat artistique, duquel sont nées de nombreuses productions d’opéras et oratorios couronnées de succès.

    Coréalisation Département de Maine-et-Loire / ACSPO.

    Pour plus d’informations : le site internet de l’Akamus.

    RosaSolis et Magali Léger, soprano

    Haendel : Airs d’opéras

    Né d’une longue amitié, RosaSolis est fondé en 2003 par de jeunes musiciens diplômés des Conservatoires Nationaux Supérieurs de Musique de Paris et de Lyon. Souhaitant faire partager leur passion pour les musiques vocales et instrumentales des XVIIe et XVIIIe siècles, ils les abordent dans un véritable esprit « chambriste » : chacun des musiciens s’investit dans les choix artistiques et enrichit la personnalité du groupe.

    Magali Léger est leur principale partenaire « vocale ». Outre les concerts consacrés aux grandes œuvres du passé ou à la découverte d’ouvrages encore inconnus, RosaSolis se propose d’inventer et d’explorer de nouvelles formes pouvant toucher un public toujours renouvelé.

    RosaSolis
    Soprano : Magali Léger
    Violons XX et alto : Guillaume Humbrecht et Marieke Bouche
    Violoncelle : Nicolas Crnjanski,
    Clavecin : Julie Blais

    Pour plus d’informations : le site internet de Magali Léger

    Les Talens Lyriques

    Les Musiciens de la Chambre du Roi - Couperin, Marais, Jaquet de la Guerre, Clérambault

    Les Résonances fêtent 2015, l'année Louis XIV !

    Si la Musique de la Chambre du roi rappelle souvent le souvenir de Louis XIV et de Versailles, c’est en réalité François Ier qui fonda cette entité, scellant le désir d’avoir à sa disposition un corps permanent de musiciens chargés des plaisirs musicaux de la Cour. La Chambre revêtait des compositions diverses, adaptées aux circonstances : concerts d’appartements, soupers du roi, divertissements, ballets ou bals.

    Les Talens Lyriques livrent ici un florilège délicat de pièces intimes, où les instruments « concertent » tantôt seuls, tantôt avec la voix.

    Les Talens Lyriques
    Soprano : Judith Van Wanroij
    Violon : Stéphanie-Marie Degand
    Flûte traversière : Jocelyn Daubigney
    Viole de gambe : Lucile Boulanger
    Clavecin et direction : Christophe Rousset

    Pour plus d’informations : le site internet de l’ensemble

    Antoine Hervé

    Deux Leçons de Jazz : concerts commentés des œuvres de Duke Ellington et de Dave Brubeck

    Antoine Hervé, déjà accueilli en 2013 aux Résonances Saint-Martin, revient en 2015 avec deux nouvelles Leçons de Jazz. Pianiste-compositeur de tout premier plan, il offre aux amateurs de jazz - ou à ceux qui veulent simplement le découvrir - quelques clés pour entrer dans l’univers des grands du jazz en illustrant au piano de manière vivante, humoristique et divertissante, la vie et l’œuvre de quelques géants du jazz, ainsi que quelques thèmes qui lui sont chers.

    Dave Brubeck, les rythmiques du diable

    Le compositeur du très célèbre Blue Rondo à la Turk – devenu la musique du film À bout de souffle – et de Three to get ready repris par Claude Nougaro sous le titre Le Jazz et la Java, était aussi le leader du quartet qui créa Take Five, une composition de son saxophoniste Paul Desmond. Comment une musique innovatrice devint-elle un tube planétaire ? Dave Brubeck se passionne pour les rythmes asymétriques et c’est une Leçon de Jazz très axée sur la création rythmique que propose ici Antoine Hervé.

    Duke Ellington, la fabuleuse histoire du jazz

    Comme cela se passe très souvent, la carrière de pianiste de Duke Ellington a été largement occultée par celle du chef d’orchestre. L’homme le plus connu de son temps, le plus respecté par ses pairs, celui qui savait mettre en valeur les géants qui composaient son orchestre était également un pianiste inventif, audacieux, drôle, divertissant, swingant, bref, digne d’intérêt et à ce titre, on peut parler aujourd’hui d’un classique du jazz. Proche de l’esthétique d’un Thelonious Monk, adepte du stride (la pompe) et autres spécialités de l’époque, son style pianistique plein de surprises, d’humour et d’éclats va être décortiqué et analysé, ses codes et astuces mis en lumière, son swing restitué par Antoine Hervé, toujours au piano, car c’est bien là son élément naturel.

    Pour plus d’informations : le site internet d’Antoine Hervé

    La Simphonie du Marais et Romain Champion,ténor

    Concert du Printemps - Beethoven, Fischer, Lully, Vivaldi

    Interprété par Romain Champion, ce florilège en hommage à la saison du printemps va séduire amateurs et curieux. Synonyme de lumière, de nature, de renaissance et source d’inspiration inépuisable, ce thème printanier a donné naissance à des œuvres magnifiques de grands compositeurs. Hugo Reyne a cueilli dans les répertoires allemands, italiens, français des pépites musicales aussi variées qu’originales.

    Ténor : Romain Champion
    Flûte et direction : Hugo Reyne
    Violons : Marieke Bouche, Solenne Guilbert
    Alto : Jean-Luc Thonnérieux
    Violoncelle : Jérôme Vidaller
    Clavecin : Yannick Varlet

    Pour plus d’informations : le site internet de l’ensemble

    Ensemble Claudiana avec Roberta Invernizzi, soprano, et Sonia Prina, contralto

    Amore e morte dell’amore - Monteverdi, Haendel, Scarlatti…

    La forme musicale que l’on appelle duetto da camera a connu un essor exceptionnel pendant toute la période baroque. Au XVIIe siècle, ce fut sans doute Claudio Monteverdi qui exploita le genre de la façon la plus complète. Le niveau sublime du maître crémonais n’est plus à souligner : architecture majestueuse, onomatopées érotiques, douleur frappante de l’amant délaissé, déclamation hiératique jusqu’au duetto final du Couronnement de Poppée Pur ti miro, véritable hymne à l’amour ! Tout y est conçu avec un savoir-faire époustouflant, la justesse des affetti et la perfection expressive étant dominées jusqu’au moindre détail.

    Que cela soit pour l’église, la chambre ou le théâtre, le niveau de composition d’Haendel est toujours exceptionnel, démontrant une capacité de synthèse entre les différents styles : voilà un artiste décidément européen.

    Soprano : Roberta Invernizzi,
    Alto : Sonia Prina,
    Ensemble Claudiana
    Violoncelle : Marco Frezzato,
    Harpe : Margret Koell,
    Luth et direction : Luca Pianca,

    Pour plus d’informations : le site internet de l’ensemble.

    Les ressources associées à télécharger

    Abonnez-vous à la lettre de la collégiale

    Retour en haut de la page

    Nos sites web

    maine-et-loire.fr
    Fermer le menu